Inde : un travailleur migrant devient un petit agriculteur

28. September 2021

Un homme et deux enfants se tiennent sur une bâche avec des grains de riz après la récolte.

Quelle belle récolte ! Grâce à l'aide de World Vision, la famille de Tagarkanti a pu cultiver son lopin de terre afin qu'il donne un bon rendement et nourrisse la famille.

«Je m'appelle Tagarkanti et j'ai 8 ans. Je suis en troisième année et je suis un enfant parrainé dans le cadre du projet de développement de Khariar en Inde. J'ai deux sœurs aînées et un frère. Mon père était un travailleur migrant et se déplaçait dans d'autres villes chaque année entre décembre et juin à la recherche de travail. Il a souvent travaillé dans des usines de briques, où le travail est très dangereux. Ma mère a subvenu aux besoins de notre famille en travaillant pour des fermiers dans l'agriculture. Mais l'argent ne suffisait même pas à couvrir le strict nécessaire. 

Et puis les deux parents ont perdu leur emploi à cause de la Corona et nous étions encore plus mal lotis. Mon père a dû rentrer plus tôt à la maison parce qu'il n'avait plus de travail. J'étais très heureuse qu'il soit de retour, mais cela allait vraiment mal pour nous.

Inde: Une famille se tient dans un champ de riz vertTagarkanti (en habit rayé) est heureux que son père puisse maintenant rester avec sa famille et que leur lopin de terre leur assure un revenu sûr.

Une parcelle de terre devient fertile

Nous avons un petit terrain, mais il était complètement sec, nous ne pouvions donc guère l'utiliser et l'avons laissé en jachère. Mes parents n'avaient tout simplement pas d'argent pour faire quoi que ce soit là-bas. Maintenant, World Vision nous a aidés à rendre cette parcelle de terre fertile. 

Nous cultivons maintenant du riz, et cette fois nous avons eu une très bonne récolte. Il était si bon que mon père pouvait vendre du riz pour beaucoup d'argent. Et nous avons une année entière d'approvisionnement pour notre famille. Et la meilleure chose, c'est que mon père a décidé de ne plus partir, mais de rester avec nous. Il veut faire pousser plus de choses sur nos terres pour que nous ayons toujours assez à manger. Je suis si heureuse que mon père soit toujours avec nous maintenant. Merci beaucoup ! »

Les pères devraient pouvoir rester avec leurs enfants et ne pas vivre comme travailleurs migrants dans des conditions précaires, loin de leur famille. Dans nos projets de développement, nous aidons les familles à se doter de moyens de subsistance durables. Aidez-nous ! Devenez parrain ou marraine.

Diesen Beitrag teilen:


Das könnte Sie auch interessieren

WIR SIND FÜR SIE DA:

Kinderhilfswerk
World Vision Schweiz
Kriesbachstrasse 30
8600 Dübendorf

info@worldvision.ch
T +41 44 510 15 15

World Vision ist die Sicherheit und Privatsphäre der Kinder in unseren Patenschafts-Programmen ein grosses Anliegen. [ ]

Wenn Sie Grund zur Annahme haben, dass eines dieser Kinder gefährdet ist, geben Sie uns bitte umgehend Bescheid: Rufen Sie uns an unter +41 44 510 15 93 oder schicken Sie uns ein E-Mail an protection@worldvision.ch.

Newsletter abonnieren

instagram

 

 

ALLGEMEINE SPENDEN    Postkonto: 80-142-0  |  Bank: IBAN CH98 0900 0000 8000 0142 0

World Vision Schweiz ist eine gemeinnützige und somit steuerbefreite Organisation. CHE-333.958.696

World Vision verwendet Cookies, um Ihr Online-Erlebnis zu verbessern.
Mit der weiteren Nutzung von worldvision.ch akzeptieren Sie unsere Datenschutzbestimmungen